vendredi, juillet 27th, 2012 In Blog @fr By Ulrika

Certains d’entre vous , inoculés par le virus des voyages se sont souvent retrouvés dans quelques lieux maladroits, dans leur propre pays ou à des lieues de chez eux, en pleine terre étrangère et en grandes difficultés avec un langage méconnu. Parfois, cela dure pendant un lapse de temps très court, tandis que parfois, ça se prolongent. En voyageant, vous rencontrerez toujours ces gens ennuyants qui prétendent parler couramment telle ou telle langue, ou même encore tel langage et ils sont toujours couverts de louanges mêlés d’admiration; »Houaa! Comment as-tu appris autant de langues? » A moins de paraître un peu critique, j’aimerai examiné d’un peu plus prêt ces personnes agaçantes, et peut-être éclaircir jusqu’où celles-ci sont-elles vraiment multilingues. Pour commencer, je devrais humblement admettre que, moi aussi, je suis une des ces personnes agaçantes. J’ai grandi en  parlant anglais et japonais et j’ai reçu une éducation parallèle dans les deux langues et dans les deux pays. Je les considère toutes les deux comme mes langues natives. Mais, j’ai aussi vécu à l’étranger et appris sur le tas d’autres langues, donc, me voici en bonne position pour me mettre en avant. Ma proposition est plutôt simple. Ces gens ennuyants ne sont en fait pas vraiment bilingues ou multilingues. Ils ne sont polyglottes que  dans certains domaines. [PS: Commençons un débat sur le définition de « polyglotte »]. Par exemple, je m’intéresse à la politique, donc je pourrais facilement nommer plusieurs choses touchant au domaine politique en japonais, comme les Nations Unies (国際連合), NATO (北大西洋条約機構), ou peut-être le nom officiellement le plus long dans la langue japonaise, la Corée du Nord (朝鮮民主主義人民共和国), sans même lever un sourcil. Mais demandez-moi de faire la même chose en polonais? Non, impossible. Mon vocabulaire en polonais ne comprend pas assez de terminologie civique afin d’avoir une conversation aisée à propos de politiques. Il en va de même pour le domaine médical, les sciences, les noms d’insectes, etc… Bien que je me considère presque bilingue en polonais, si je devais m’occuper d’un bébé je serais bien embêté d’avoir à poser la question suivante: « Pardon, où sont les couches, la crème bébé et tant que nous y sommes, peux-tu m’apporter la sucette et la poucette aussi? ». Je n’ai pas été suffisamment exposé à de telles situations. Donc, la prochaine fois que vous entendez quelqu’un vous réciter une litanie de langues qu’il/elle parle couramment,  c’est à prendre avec des pincettes.  [PS: Continuons à débattre la définition de « polyglotte »].  

Reviews from Crowdpanthers

News Feed