mardi, janvier 22nd, 2013 In Articles, autres, Blog @fr By Ulrika

En tant qu’immigrée fraîchement arrivée et bilingue depuis mon jeune âge, mon sens du langage ainsi que son usage se sont développés et ont changé. Ma langue maternelle n’est plus la langue que je parle couramment, écris ou écoute. J’habite dans un pays où l’on parle un autre langage, et en général je parle une seconde langue bien que je pense toujours dans ma langue natale. Au début, changer de langue peut être frustrant. Personne ne comprenait mes tentatives désespérées pour faire des phrases ; et de ce fait, un immigré devient différent, exclu de la société. Avec le temps, le vocabulaire s’accroît, ainsi que la promptitude à comprendre et une nouvelle identité linguistique se crée. Par conséquent, qu’impliquent les identités linguistiques multiples auprès du langage officiel d’un pays ? Si je me tourne vers mon pays d’origine, je pense qu’au plus nous sommes influencés, au plus notre langage s’enrichit et se développe. Je suis consciente que beaucoup de gens considèrent que trop d’influences de la part de langages étrangers sont nuisibles à leur langue natale, qu’elles « détruiront » le langage ; cependant, de par mon expérience, je ne comprends pas comment une langue vivante peut être considérée comme hostile. Nous assimilons des nouveaux mots qui incarnent ce que je veux dire dans un sens plus clair et plus divers. Souvent, je ne peux pas trouver le mot juste dans le langage avec lequel je suis en train de m’exprimer et j’emprunte un mot dans une langue différente. De temps en temps, quand je ne sais pas comment traduire un mot, j’en invente un autre pour décrire ce que je pense. Parler une langue étrangère permet de s’associer à une nouvelle culture, une identité et un héritage. Si vous avez besoin d’aide pour vous faire comprendre dans un langage que vous ne maîtrisez pas complètement, nous pouvons vous aider aussi bien en traduction qu’en interprétation. Contactez-nous !  

Reviews from Crowdpanthers

News Feed